L’investissement n’est pas négligeable Alors soyons précis !

Une fois le choix du photographe réalisé en fonction de son savoir-faire, il ne vous faut rien oublier, ne négliger aucun poste, afin d’avoir un échange efficace avec lui.

Les généralités

Un photographe calcule son prix à la journée, rajoute les frais, la post prod et éventuellement les droits d’utilisation. Il faut toujours lui préciser la destination des shoots, leurs formats (taille et définition). Je vais donc vous lister les postes par catégories de shoot.

Pour les reportage d’entreprise, d’archi, de déco, d’extérieur…

 
 
  • destination des shoots

  • nombre de lieux à shooter

  • Estimation du nombre des visuels

  • Sélection par le photographe des meilleurs shoots (éventuellement dossier choix 1 et choix 2)

  • Frais de déplacement (au cas où)

  • Demander un droit à l’image toutes utilisations


Pour les shooting produits ou vêtements à l’unité (packshots) à destination de vente en ligne ou de catalogue.

 
 
  • Destination des shoots

  • Nombre de produits

  • détourage ou non

  • Retouches éventuelles

  • Délais (nombre de jours de shooting et post-prod)

  • En principe, il n’y a pas de droits pour ce type de photos

Pour info :

Il sera plus intéressant, pour vous, d’organiser une séance avec un minimum de 10 produits. En effet, le 1er shoot est long à préparer : lumière, test…. Ensuite, seuls de petits ajustement seront à faire. Donc, si après une séance vous vous apercevez que vous avez oublié un produit ; le photographe vous recomptera une 1/2 journée car il devra refaire ses tests et pire s’ajuster précisément à ce qu’il a fait précédemment…

Pour son devis, le photographe comptera le temps de déballage et de remballage des produits, qui peut être parfois bien long. Préparez lui bien la séance en évitant, si possible, cette étape.

Le prix variera en fonction des difficultés techniques pour shooter le produit. Envoyer lui par mail un exemple type et précisez lui les éventuelles retouches nécessaires.

Pour les vêtements, préférez les shooter sur un personnage, quitte à couper la tête afin d’éviter des frais de droits d’auteurs de mannequin + maquillage + coiffure + poses. Il est, en effet, plus rapide de faire changer de vêtement à un mannequin plutôt que de shooter les produits à plat. Cette dernière solution demande beaucoup de techniques, un savoir-faire, et est opéré par des spécialistes, autrement le rendu risque d’être catastrophique.

Une séance bien organisée nécessite un photographe, un assistant et une personne de l’entreprise présente sur le shooting. Dans ces conditions, il pourra être possible de shooter une centaine de produits simples par jour ; j’entends par simple ce qui ne comporte ni verre, ni métal. Il faudra ensuite compter la post prod : développement, retouches, détourages éventuels et mise au bon format.


Pour les compositions de produits ou pour les photos en ambiance

 
 
  • Destination des shoots

  • Nombre de shoots

  • Description détaillée de la demande : univers, (éventuellement joindre un mood board ou exemple approchant), choisissez donc le photographe qui réalise le genre de visuels que vous souhaitez

  • Format final de l’image si elle est définie.

  • stylisme

  • repérages de lieu de shoot

  • Droits d’auteur

Pour info

Il faut bien distinguer les compositions de produits sur un fond simple et les shoot en ambiance qui nécessitent une toute autre organisation : stylisme (fond, petits accessoires…).

A propos du stylisme : le styliste, ou le photographe, aura à charge de sourcer les fonds ou les accessoires, qu’il empruntera ou qu’il louera… Attention, je vous déconseille fortement de vous en charger, ce n’est pas votre métier. Seul, le photographe, ou une styliste pro, a cette maîtrise.

A propos du format final de l’image : c’est une composition précise, il n’est donc pas envisageable de la placer à la fois dans un format horizontale ou en hauteur.


Pour les personnage en ambiance ou en studio.

 
 
  • Destination des shoots

  • Nombre de shoots

  • Description détaillée de la demande : univers, (éventuellement joindre un mood board ou exemple approchant), choisissez donc le photographe qui réalise le genre de visuels que vous souhaitez

  • Format final de l’image si elle est définie.

  • stylisme

  • repérages de lieu de shoot

  • Droits d’auteur

  • Mannequin, coiffure/maquillage

  • casting

Pour info :

A propos des mannequins : Ne tentez pas de faire votre choix de personnage tout seul. N’oubliez pas qu’une belle personne ne sera pas forcément photogénique et inversement.

Les mannequins pros représentent une grosse part du budget shooting et sont très encadrés pas les droits de diffusion de leur image. Pour de petits budgets, le “casting sauvage”(le fait de prendre des personnage non pro) peut être une solution intéressante. Mais, elle nécessite la collaboration du photographe, qui devra vérifier que le modèle réagit bien devant son objectif.

A propos du stylisme : Même remarque que pour les photos d’ambiance. A noter que la styliste, ou le photographe, aura à charge de sourcer les vêtements et les accessoires qu’il empruntera ou qu’il louera… Attention, je vous déconseille fortement de vous en charger, ce n’est pas votre métier, seul, le photographe, ou une styliste pro, ont cette maîtrise.

Voilà pour l’essentiel ! Et notez que les visuels de pro sont un investissement bien rentable, mais il nécessite une grande rigueur dans la préparation afin d’en minimiser le coût et d’en maximiser la portée.

Lexique

  • Packshot = un seul produit détouré ou non

  • Détourage = technique qui permet d’enlever les alentours, pour ne garder que le produit que l’on place généralement sur fond blanc.

  • Mood board = Tableau d’intention constitué, en l'occurrence, de photos qui inspireront le photographe sur l’ambiance recherchée.